DJ Mums au Camp

Thursday, August 09, 2007

Supermums a la rescousse...

Salutations bien basses a mes lecteurs (au pluriel, hourra je suis aimée!).

Eh bien comme il s'en est passé des choses formidables depuis la dernière fois ou j'ai eu l'occasion de m'asseoir sur mon postérieur dans une cabine miteuse afin d'écrire sur un ordi boiteux le récit de mes incroyables aventures, mes amis!

Premièrement, mon retour inattendu sur la Temagami...

Bon l'histoire c'est que depuis le début de la session je pestais parce que j'étais la dernière tripper à partir en trip (sur la Noire) alors pendant que tous les autres se préparaient a partir et trippaient un peu partout sur les rivières de la province, votre humble serviteur(e) s'affairait au gros soleil ardent à réparer des osti de canots avec de la colle à l'époxy et du kevlar et à revisser des bancs et des travers de canots... si vous vous souvenez de la chaleur qu'il faisait il y a une semaine, pas besoin de vous dire que c'était pénible en sacrament... Mais bon bref, deux jours avant mon propre départ, alors que j'aidais un pote a packer sa bouffe pour sa Mattawa, Mae, une fille qui travaille pour le bureau du camp, surgit en hurlant (en anglais bien entendu) '' Murielle, c'est la mort, tout le monde te cherche partout, Alex Gill est malade et tu dois aller le remplacer sur son trip MAINTENANT!''... Moi de capoter un peu vu que Alex Gill, il est en explorer au beau milieu du Manitoba et que je ne suis aucunement dans le beat ou l'état mental pour aller au fucking Manitoba... mais finalement en arrivant au office, j'apprends que c'est pas ALEX Gill, mais plutôt son frère cadet, ANDREW Gill que je dois aller remplacer sur son trip sur la Temagami parce qu'une de ses campeuses s'est cassé le pied et que comme il était malade comme un chien il a décidé de s'auto-évacuer du trip en même temps... bref ça n'a rien changé au fait que j'ai eu 15 minutes pour packer mes affaires et me taper 4h de déplacement (dont 1h30 dans un pick-up d'un gars pas rapport qui m'a donné un lift a moi et a la LIT qui était avec moi, Mel, le long de des routes impraticables) pour nous rendre jusqu'au site de camping ou un groupe de campeuses traumatisées et une monitrice au bord de la crise de nerfs nous attendaient impatiemment... Heureusement, à coups de bonne bouffe, de jokes plates et de fous rires, on a fini par avoir une bonne fin de trip et ce fut très cool, surtout que les filles étaient super positives et sympathiques. Fait rigolo: Keith (le gars de la photo avec l'ours de l'entrée d'avant sur ce blogue), qui leadait le même trip que moi et qui nous a ratrappées, a été suffisamment gentleman pour pagayer mes deux campeuses les plus faibles d'un bout à l'autre d'un lac hyper venteux... hon, hi que c'est fin, surtout venant d'un gars qui est généralement un gros bitcheux (genre Carl Charest dans radio enfer, pour ceux à qui ca dit de quoi haha).

Mais c'est que le commencement... à mon retour, j'apprends qu'à cause d'un conflit d'horaire j'ai perdu mon trip sur la Noire (elle est reportée à la session prochaine) et que j'suis rendue avec un 5 jours sur la Magnetawan... premier jour, chill... deuxième jour, la mort! Alors qu'on passait les rapides de Canal, une suite de 3 km de long de rapides au milieu d'un gouffre pratiquement sans issue, une fille tombe de son canot et se cogne le dos solide contre une roche... je fais mes protocoles que j'ai appris durant mon training au printemps et j'en viens au constat que je peux pas la clairer pour un cas de colonne alors je dois l'immobiliser et la sortir du gouffre pour qu'on puisse l'évacuer dans un hopital... comble de malheur, mon téléphone satellite pogne pas dans le gouffre... donc on l'immobilise, on la fout au fond d'un canot et moi et ma staff on la descend le long des rapides jusqu'à un pont, ou ma staff, Morgan, reste avec elle pendant que je me tape 1.5 km de nage a contre courant dans les rapides pour remonter chercher le reste du groupe. Au bout d'un moment je finis par arriver au pont avec les autres, et, en montant a cheval sur les rails du pont, je finis par contacter le camp avec le téléphone satellite, qui envoie des secours sous la forme d'ambulanciers sortant de partout dans les buissons et d'un hélicoptère ultramoderne qui amène ma campeuse dans un hopital pas loin. Ouf, quelle aventure. Le lendemain, Rob se pointe avec une nouvelle LIT pour remplacer ma campeuse sur le trip et m'apprend que la fille a l'hopital est ok... fiou. Le reste du trip s'est déroulé sans encombre, on a eu de la belle température, les filles étaient cool (quoi que très princesses des fois) et on a fait du Cliff jumping en masse.





A mon retour je me suis fait inonder de tapes dans le dos et de ''putain je sais pas ce que j'aurais fais a ta place...'' demain je pars pour un day-off bien mérité, je vous en redonne des nouvelles!

A bientot!

5 Comments:

Anonymous Marie-Ève B. said...

Wouah fou comme histoire!!! Que d'aventures!! Bravo Mumu!!! :)

August 11, 2007 10:04 AM  
Blogger MaüdE said...

Pas le choix, faut je laisse un commentaire, histoire de continuer la coutume !! Puisque je t'ai croisé sur msn, je sais pu trop quoi dire face à tes péripéties. Fais attention à toi !! Surtout ça qui m'inquiète... J'espère que t'as reçu ma lettre, pis je tiens à t'avertir qu'elle va devoir être upgrader, car y'a certaines affaires qui ne sont vraiment pu à jour...
On se redonne des nouvelles !!
Ton retour est pour bientôt !!
Maude xXx

August 12, 2007 2:25 PM  
Anonymous Evad said...

Ah ce que je vois tu passe un été rempli d'avanture, Bravo! La vie bas son plein avec toutes les petites routines si familière ici à Québec. Des party ici et la. Le tralala quotidien koi! Je commence a comprendre de plus en plus ton état et ton désir de fuite en Ontario pour l'été. When nature calls!

Je suis content que tu vive plein d'aventures toutes plus fou les unes que les autres. Sur ce un autre Bravo et a la prochaine!

August 13, 2007 8:55 AM  
Anonymous Roxanne said...

Hein? Des ambulanciers qui sortent des buissons? Crime, c'est pratique ça. C'est comme des gnomes ou quoi o_O?

Trève de plaisanterie, bravo!!

Qunat à moi, je n'ai pas sauvé de vie ni nagé des kilomètres à la recherche de secours mais j'ai triplé ma liste de livres à lire que j'aurai jamais le temps de lire. Et je me suis commandé un ordi portable. Oh, et je suis allée à l'enterrement de vie de jeune fille de Camille.

August 15, 2007 3:38 PM  
Blogger MaüdE said...

AHHH Murielle, j'ai hâte de te revoir !! Bon maintenant, je t'harcèle avec n'importe quel moyen que je trouve. Je peux pas être là pour ton retour, mais je tiens vraiment à ce qu'on se tape une soirée un pub st-louis vendredi le 31 (sont même rendu avec des pots de 4litres au pub, c'est malsain...). Je crinque le plus de monde possible pis on fête ton retour en grand. J'espère que ça va t'adonner. Sinon ben je vais être à Baie St-Paul en train de souffrir atrocement, mais dès que je peux revenir, je le fais ;) !! Fais attention à toi !! Maude xXx

August 23, 2007 11:08 PM  

Post a Comment

<< Home